Skip to main content

Accessibilité

En raison des conditions structurelles existantes, et pour assurer la sécurité des visiteurs en cas d'évacuation, l'accès à la Tour de télévision de Berlin est malheureusement interdit aux personnes en fauteuil roulant ou à mobilité réduite, notamment aux personnes incapables de se déplacer sans aide humaine ou accessoire, comme des béquilles, etc. Comment expliquer une telle situation ?

 

Historique :

La Tour de la Télévision de Berlin a été planifiée au début des années 60 et a ouvert ses portes en 1969. À l’époque, la société ne faisait pas preuve de la même ouverture d’esprit qu’aujourd’hui à l’égard des personnes handicapées. Quasiment personne ne parlait alors d’ « accessibilité » et le grand public était peu conscient de la nécessité de tenir compte des besoins des handicapés au quotidien. Ces besoins n’ont donc pas été pris en compte par les entrepreneurs, bâtisseurs et architectes qui ont planifié les systèmes d’évacuation de la Tour.

 

Aujourd’hui :

Compte tenu des conditions structurelles de l’enveloppe de béton de la Tour, il est impossible d’établir des procédures d’évacuation d’urgence pour les utilisateurs de fauteuils roulants ou d’accessoires de mobilité similaires.
En cas d’incendie, les ascenseurs ne peuvent être utilisés : les visiteurs et les personnes présentes sur la plate-forme panoramique et dans le restaurant devraient alors emprunter les escaliers, soit 900 marches environ. Ce qui explique pourquoi la Tour de la Télévision de Berlin n’est pas accessible aux personnes handicapées.

 

Qu’a-t-on fait pour y remédier ?

Cette situation est une source de frustration permanente pour toutes les parties concernées et est particulièrement décevante pour les personnes handicapées qui ne peuvent visiter ce monument. La Deutsche Funkturmgesellschaft (DFMG), le propriétaire de la Tour, et les exploitants en sont conscients. Des organisations de défense des droits des personnes handicapées sont également intervenues.

Plusieurs phases de discussions individuelles et cycles de négociations ont donc eu lieu pendant un certain nombre d’années. L’objectif était de rendre la Tour accessible en intégrant des avancées techniques.

Ces discussions ont réuni :

  • des représentants du service d’incendie de Berlin,
  • des responsables de la sécurité contre l’incendie,
  • des représentants de la régie des bâtiments du département du sénat berlinois pour l’aménagement urbain et l’environnement
  • les autorités du district de Mitte,
  • des experts, techniciens et architectes spécialistes de l’accessibilité et
  • les directeurs généraux des exploitants et des propriétaires de la Tour de la Télévision de Berlin.

Le Commissaire berlinois aux personnes handicapées a participé en permanence aux discussions, tout comme les représentants de l’organisation indépendante Sozialhelden e.V., spécialisée dans l’accessibilité des bâtiments pour Berlin et sa région.

Les efforts ne se sont pas arrêtés à de simples discussions. Toutes les méthodes d’évacuation traditionnelles et récentes ont été conjointement examinées et testées.
Ce processus exhaustif s’est poursuivi pendant plusieurs mois en 2013 et 2014.

 

Le résultat :

Après examen de la cage d’escalier, des ascenseurs et de la plate-forme d’évacuation à l’extérieur de l’enveloppe de la Tour, il a été conclu que l’évacuation des personnes à mobilité réduite serait impossible en cas d’urgence. Les tests, les discussions et les négociations se sont donc achevés sur le constat qu’il n’est pas possible actuellement d’assurer l’accessibilité de la Tour de la Télévision de Berlin, dans la mesure où les personnes à forte mobilité réduite ne pourraient être évacuées en toute sécurité en cas d’urgence.

 

L’avis des organisations sociales et des responsables berlinois :

L’organisation Sozialhelden e.V. a documenté et décrit les discussions et les études menées. Elle met à disposition des informations sur les efforts...